Être fan de Warhammer 40K n’est pas une sinécure !


23 juillet 2019

La news séries sur laquelle il ne fallait absolument pas faire l’impasse est celle-ci : Warhammer 40 000 va connaître un développement réel.

Que l’on soit fan ou non de son univers, Warhammer 40K (ou 40 000, selon la terminologie impériale) a séduit nombre de personnes, partant de ce jeu des années quatre vingt (diffusé par Games Workshop), jeu perdurant toujours à l’heure d’aujourd’hui ; enrichi depuis plus de dix ans par une vaste littérature, aussi riche qu’étonnante.

La bonne nouvelle - nous garderons la meilleure pour la suite - c’est qu’après Ultramarines, un film Direct to Video en édition limitée, réalisé en animation (CGI) et doublé par maints acteurs anglais connus comme Terence Stamp, Sean Pertwee ou John Hurt ; nous voyons arriver une série, toujours axées sur les Spaces Marines (aussi nommés Astartes) : Angels of Death !
Nous suivrons les péripéties d’un chapitre de Blood Angels ; un chapitre correspondant dans l’univers Warhammer à une formation militaire spécifique de l'Adeptus Astartes. Si le Teaser - assez pauvre il est vrai, malgré des promesses évidentes de batailles qui soulignent la présence de titans mécaniques - nous titille, on reste en droit de tout attendre ou craindre de cette série ! Du moyen à du relativement bon, ce sera comme pour beaucoup d’autres adaptations, une guerre contre les exécutifs et les mauvaises idées ; gageons cependant que cette nouvelle produira suffisamment son petit effet pour attiser l’appétit des fans et des autres.

Angels of Death Teaser Trailer

Et la cerise sur le gâteau est l’adaptation en série de Eisenhorn, d’après le nom de son personnage principal, l’Inquisiteur Gregor Eisenhorn. Tiré de l’œuvre (conséquente) de Dan Abnett, située dans l’univers Warhammer 40 000, mais se déroulant loin de la guerre, l’action se consacre aux aventures de l’inquisiteur, de sa suite, et de leur démêlées avec les agents du Chaos (le mal) ou les extraterrestres. Games Workshop et BigLight Productions (The Man In The High Castle) ont confirmé la mise en chantier ; et c’est Frank Spotnitz (toujours The Man In The High Castle, et la franchise X-Files) qui produira la série. Aucune information sur sa diffusion, ni les relais envisagés. Souhaitons simplement que ce ne soit pas uniquement diffusé sur des médias sans chance de sortie DVD ou BluRay, ce qui interdirait l’ajout de bonus, et tout simplement la possibilité d’acquérir la série.
Il s’agira rappelons-le d’une série live, qui nous le souhaitons saura rendre hommage à une des séries de romans parmi les plus gothique et innovante de cet univers. Mais pour ce faire, il faudra attendre plusieurs années avant de voir les premiers épisodes.

Eisenhorn est véritablement l’un des personnages de cet univers qui a fait le plus fantasmé les lecteurs et espérons une fois encore que le studio et les réalisateurs sauront lui rendre justice. Et c’est aussi ce mélange d’univers sombre et décadent qui a marqué les fans ; gothique et coloré, mixant des thèmes religieux et d’autres hérétiques, enrichi par une prose superbe - merci Dan Abnett et ses traducteurs - et où les mots ont toutes leur importance et où il nous semble presque naviguer dans des pages d’histoires véridiques ; c’est donc tout cela qu’il faudra respecter.

Pour rappel, il n’y avait guère eu que le film Chroniques Mutantes en 2008, pour nous proposer quelques visions de guerre de tranchées avec soldats et mutants, d’astronefs et d’environnement originaux dont la source ou l’inspiration aurait pu se trouver au sein de Warhammer 40K.

Ci-dessous les couvertures des trois romans originaux dans la première édition (mes couvertures préféres) - elles sont tellement parlantes, cinégéniques par définition, tant elles nous invitent à imaginer, à voir, à créer !

Eisenhorn Covers.jpg (1008 KB)


Sylvain Ménard, juillet 2019.