Cinémaradio Aime La Trilogie Flamenca de Carlos Saura

17 juillet 2019 à 20h25

Cinémaradio aime le travail de Carlos Saura, LA TRILOGIE FLAMENCA (Noces de sang - Carmen - L'amour sorcier) qui sortira le 7 août en salles et chez vous avant puisque nous vous offrons un visionnage maison !

Carlos Saura est un réalisateur espagnol né en 1932. Politiquement engagé à gauche, il devra metre fin à sa carrière en 1963 sous la pression du gouvernement franquiste. Ses films mettent en scène les Espagnols en marge de la société (Los Golfos), et dénoncent la frustration de la bourgeoisie espagnole due à l’idéologie conservatrice et nationale-catholique du régime (La Chasse et Anna et les loups). Ses positions envers le régime passent par des métaphores et des paraboles, notamment du couple et de la famille, des sujets qui lui sont proches. Leader espagnol des cinéastes de sa génération grâce à La Chasse présenté au festival de Berlin en 1965 pour lequel il obtint l’Ours d’Argent de la mise en scène, il acquiert une réputation internationale. Malgré cette reconnaissance, la censure reste présente et certains films, comme La cousine Angélique, provoquent de violentes réactions du public espagnol.

Après la mort de Franco, le réalisateur se tourne vers un genre plus léger, qualifié par lui-même de « tragicomédie », comme dans Maman a 100 ans. En 1981 il renoue avec le film-enquête avec Vivre vite, un film dans lequel Carlos Saura pose un regard sceptique sur la société de l’après-franquisme. La même année, il accepte de travailler sur le projet d’un film musical, Noces de sang, avec le chorégraphe de flamenco Antonio Gades, qui sera une vraie réussite artistique et populaire comme le sera Carmen deux ans plus tard. Avec ses films sur la danse, Carlos Saura s’éloigne des problématiques politiques pour mettre sa caméra au service du spectacle vivant et rendre visible le mécanisme de création. En 2010 sort son film, Flamenco flamenco où Saura s’amuse à mélanger plusieurs arts : danse, peinture, musique et cinéma. En 2015, il tourne un nouveau film musical, Argentina, sur le folklore argentin puis Beyond flamenco en 2016.

« Toute mon histoire est marquée par la musique. Tout le monde devrait danser le flamenco. » Carlos Saura

Saura Trilogie Flamenca - Noces de sang - Affiche 96dpi.jpg (425 KB)

Noces de sang (Bodas de sangre)

Espagne - 1981 - 1h12 - Couleur - Version intégrale restaurée

Si vous aimez la danse vous allez aimer ce film! Et si vous détestez la danse, vous allez aussi aimer ce film! Et si vous aimez le théâtre, vous verrez une répétition dans une salle qui évoque irrésistiblement les plus beaux décors de Giorgio Strehler.
Carlos Saura a filmé une répététition de danse. Les répétitions sont toujours uniques. Deux représentations ne sauraient être identiques. Parfois, un concours secret de circonstances crée le miracle : une représentation atteint soudain au sublime. C’est un de ces moments privilégiés qu’a saisi la caméra de Carlos Saura. 

Saura Trilogie Flamenca - Carmen - Affiche 72dpi.jpg (132 KB)

Carmen

Espagne - 1983 - 1h42 - Couleur - Version intégrale restaurée

Antonio, un chorégraphe espagnol, doit monter un ballet sur la musique de Carmen, le fameux opéra de Bizet. Mais il lui manque une interprète pour le rôle principal. Après de nombreuses recherches, il découvre enfin l’oiseau rare dont le prénom est... Carmen! Antonio s’enthousiasme et la convoque pour un essai qui s’avère concluant. Mais ce choix va provoquer des jalousies notamment chez Cristina, une danseuse considérée comme la meilleure de la troupe.

Un magnifique film de Carlos Saura à découvrir avec Cinémaradio. 

Saura Trilogie Flamenca - Amour sorcier - Affiche 72dpi.jpg (136 KB)

L’Amour Sorcier (El amor brujo)

Espagne - 1986 - 1h40 - Couleur - Version intégrale restaurée

Pour ce film nous sommes en Andalousie, dans un village de gitans où deux pères ont décidé d’unir leurs enfants, Candela et José, encore adolescents. Carmelo, un jeune garçon amoureux de Candela, est au désespoir. Mais dix ans passent et les noces sont célébrées alors que Carmelo n’a pas cessé d’aimer Candela. José, très peu fidèle, courtise très rapidement la belle Julia. Lors d’une rixe entre les nombreux prétendants de la belle, il est tué. Carmelo reprend espoir, mais il est suspecté et condamné à quatre ans de prison pour le meurtre de José. A l’issue de son séjour carcéral, il aime toujours Candela et la supplie enfin de l’écouter...

GAGNEZ VOTRE VISIONNAGE DE CETTE TRILOGIE ICI.