L'Art & la Science dans Alien, un ouvrage collectif publié chez La Ville Brûle


06 novembre 2019

Ce livre est un collectif de plusieurs auteurs, spécialistes et scientifiques, qui prouvent ici que l’on peut s’intéresser aux sciences exactes et partager des passions pour des univers fictifs, tel celui d’Alien.

Dès le début, tant en terme de technologies et de possibilités que d’un certain réalisme scientifique, Alien a représenté cette frange de la science-fiction que certains auteurs ont défini comme étant la ‘hard science’, crédible, s’appuyant sur des connaissances exactes, telles qu’elles sont (ou étaient) au moment de l’écriture (ou ici de la réalisation) de l’ouvrage ou du film.
Partant sur un schéma comparatif tout en établissement des liens et des rapprochements entre des espèces existantes ou ayant existé, des phénomènes connus et pour certain anticipés ou faisant l’objet d’étude, comme les vitesses de déplacement (vitesse lumière ou approchante), la colonisation d’autres planètes et la terra-formation ; les auteurs dressent un portrait de ce que pourrait être l’univers d’Alien au jour d’aujourd’hui ou dans un proche futur, sur la base de nos connaissances actuelles ou extrapolées ; puis s’intéressent aux perspectives et à ce qui a été à la source de cette création.

Divisé en chapitre, cet ouvrage peut sembler assez ardu, comme « l’Anatomie d’un Monstre » de Jean-Sébastien Steyer ou « Aux Frontières du Réel » de Roland Lehoucq. Néanmoins l’approche et le vocabulaire utilisés nous sont suffisamment familiers pour éviter toute lassitude, même si un minimum de bagage scientifique nous paraîtrait utile. Mais comme l’univers d’Alien est un univers crédible et loin de l’anticipation trop poussée du space-opéra, les amoureux de la franchise doivent s’y retrouver ; d’autant que la troisième et quatrième parties s’attardent sur l’androïde (figure centrale d’Alien avec le Xénomorphe) et sur l’imagerie chère à H.R. Giger, pas nécessairement la conception ou le design, mais plus sur le bio-mécanique et la relation à la chair, à la mort également !
Très pointues dans leur études, « l’Androïde figure centrale d’Alien ? » de Frédéric Landragin et « Comme un tableau de H.R. Giger » de Christopher Robinson ; nous invitent à quelques réflexions sur le devenir de l’homme, l’intelligence artificielle, puis sur la source de ce qui est ‘Alien’, le travail et l’imagination fertile et souvent macabre du peintre surréaliste Hans Ruedi Giger !

Souvent désigné comme plasticien, sculpteur, graphiste, illustrateur ou designer, Hans Ruedi Giger qui nous a quitté en 2014 à l’âge de 74 ans, a marqué durablement nos esprits et notre temps au travers de ces évocations picturales, sombres, denses, mécaniques et biologiques dans le même temps, donnant ainsi naissance à ce qui perdure et perdurera encore longtemps : le biomécanique !
Que d’éminents spécialistes se passionnent pour ce sujet, écrivent et partagent leurs vision (personnelle par définition), tentent de se l’approprier pour l’évaluer ou la redéfinir en des termes plus techniques ou scientifiques ; est une excellente chose. C’est la preuve que le sujet passionne et qu’en soulignant cet anniversaire - les quarante ans d’Alien, déjà amplement consacré au travers de la sorties d’ouvrages ou d’une mini-série de courts métrages (voir articles sur le sujet*) - ces auteurs ajoutent leur pierre à cet édifice.
Un livre à découvrir donc, parfois difficile d’accès, parfois surprenant, et très souvent qui répond à certaines questions, les mettant sous un éclairage nouveau, inédit et qui comblera les fans (et les autres).

Et pour nombre d’entre nous, nourris à cette culture et amoureux de la créature, c’est bien la preuve que la source n’est pas tarie, qu’il serait effectivement temps de donner une suite, ou une nouvelle orientation à la franchise, loin des débordements d’hémoglobine de Prometheus et Covenant, si loin de la créature et malheureusement axés quasi exclusivement sur l’androïde et l’IA… mais où est donc passé l’Alien !?


Les auteurs :
Frédéric Landragin (Directeur de recherche au CNRS),
Roland Lehoucq (Astrophysicien au département d’astrophysique du CEA de Paris-Saclay),
Christopher Robinson (Maître de conférences à l’École polytechnique),
Jean-Sébastien Steyer (Paléontologue au CNR)

* lire les articles suivants :
https://www.cinemaradio.net/news/1979-2019-comment-feter-dignement-le-40eme-anniversaire-du-film-d-horreur-qui-a-marque-des-generations-entieres-alien-81
https://www.cinemaradio.net/news/alone-le-film-le-making-of-alien-les-courts-metrages-94

Sylvain Ménard, novembre 2019